Ordre Equestre du Saint-Sépulcre de Jérusalem-Lieutenance de Belgique - Ridderorde van het Heilig Graf–Landscommanderij België
http://ordredusaintsepulcre.be/Abdullah-II-de-Jordanie-recoit-les-Chefs-des-Eglises-de-Terre-Sainte-a-l
      Abdullah II de Jordanie reçoit les Chefs des Eglises de Terre Sainte à (...)

Abdullah II de Jordanie reçoit les Chefs des Eglises de Terre Sainte à l’occasion de la fête de Noël

JORDANIE – Le mardi 19 décembre 2018, Sa Majesté le Roi Abdullah II, accompagné de Son Altesse Royale le Prince héritier Al Hussein bin Abdullah II, a assisté à une célébration au Centre culturel Al Hussein à Amman, organisée par les Eglises de Jordanie à l’occasion de Noël et la Nouvelle Année. La rencontre avait pour thème : « Jordanie, Terre d’amitié, Terre de foi ».


Au cours de la cérémonie à laquelle le président Mahmoud Abbas a assisté, Mgr Pierbattista Pizzaballa, Administrateur Apostolique du Patriarcat latin de Jérusalem, a prononcé le discours suivant :

"Votre Majesté, le roi Abdullah II,

À l’approche de Noël et en vue de la nouvelle année, avec toute la joie que cela procure à nos âmes, permettez-moi de commencer par remercier le Seigneur pour toutes ses bénédictions et de continuer à prier pour la prospérité et le bien-être de la nation.

L’Évangile dit que les anges du Seigneur se tenaient devant des bergers et que la gloire du Seigneur brillait autour d’eux, leur apportant la bonne nouvelle, une grande joie pour tous les peuples : la naissance d’un Sauveur (Lc 2, 10). ). Et les bergers se dirent : « Allons jusqu’à Bethléem pour voir ce qui est arrivé, l’événement que le Seigneur nous a fait connaître. » (Lc 2, 15). Comme les bergers, nous aussi voulons revenir à Bethléem pour voir, comme chaque année, le miracle, la promesse qui a été accomplie lorsque le Seigneur est devenu l’un de nous.

Nous allons à Bethléem présenter nos espoirs et nos craintes à la Parole de Dieu, implorer sa miséricorde, avoir l’esprit joyeux de cette saison dans nos cœurs et nos âmes. En dépit de toutes les difficultés que traversent la région et le monde, nous sommes déterminés à ne pas renoncer à la joie de ces jours. Nous ne voulons pas éteindre les lumières des arbres de Noël et la musique de nos festivals qui enchantent nos rues. Au contraire, nous voulons exprimer notre joie comme les bergers.

En Jordanie, nous bénéficions tous de plusieurs bénédictions : la beauté de la coexistence religieuse et des dialogues fructueux qui rapprochent toujours plus toutes les communautés. Les bienfaits de vivre l’esprit du message d’Amman, celui de la modération religieuse, de l’inclusion et du respect. Les bénédictions que nous, en Jordanie, sous le haut patronage de Votre Majesté, formons une seule famille et que ce pays, même s’il est de petite taille, est une pierre angulaire de la stabilité de la région.

Mais nous voulons aussi être vigilants et attentifs, car il y a aussi des raisons d’appréhension pour nous et pour nos Eglises. En effet, cette année également, nous avons dû faire face à de nombreux problèmes et avons exprimé nos craintes face à des situations mettant en danger la stabilité de nos communautés, en particulier à Jérusalem.

Ces communautés chrétiennes peuvent être petites en nombre, mais très dynamiques et dévouées, et au service de la communauté à travers leurs écoles, leurs hôpitaux et de nombreuses autres institutions similaires. C’est la manière chrétienne de contribuer et d’être des partenaires, aux côtés de leurs concitoyens, pour servir la nation et préserver l’identité et la valeur universelle de Jérusalem en tant que Ville Sainte pour les trois religions abrahamiques, comme l’a souligné le pape François à plusieurs occasions.

Malheureusement, ces derniers mois, nous avons dû faire entendre notre voix à plusieurs reprises pour garantir la liberté et le respect de nos institutions, et ce parfois par des initiatives extrêmes telles que la fermeture du Saint-Sépulcre. En effet, les Églises ont plus d’une fois été au centre des luttes politiques locales et exposées à la menace d’initiatives fiscales unilatérales qui menacent la survie de leurs activités sociales et caritatives.

D’autre part, l’instabilité politique de la région, en particulier en Syrie et en Irak, les équilibres politiques régionaux et internationaux en constante évolution, qui s’accompagnent d’une grave récession économique, déconcertent notre peuple en Jordanie et accroissent ses craintes. Parfois, des tensions au sein de nos communautés religieuses respectives, provoquées même par une simple illustration et amplifiées par les médias sociaux, ont pu facilement surgir, comme ce fut le cas récemment en Jordanie. C’est pourquoi il est d’autant plus nécessaire que nous travaillions tous ensemble pour que l’équilibre social et religieux de notre société soit toujours stable et solide.

Votre Majesté,

À cette occasion, nous nous tournons vers vous et vers la famille hachémite, qui a toujours été non seulement le gardien des Lieux Saints, mais également le garant de la paix sociale et religieuse en Jordanie et en Palestine.

Une fois encore, nous sommes ici pour appuyer Vos efforts en vue de faire en sorte que les voix de votre peuple, chrétiennes et musulmanes, soit entendues dans tous les forums institutionnels, régionaux et internationaux, afin que soit préservé le fragile équilibre de la Ville sainte, pour que les pauvres de Terre Sainte reçoivent un accueil favorable et que tout soit fait pour la justice et la vérité.

À cette occasion, je tiens à féliciter Votre Majesté pour le prix Templeton que vous avez reçu récemment, en signe de reconnaissance pour ce que vous faites pour promouvoir le dialogue et le respect dans votre pays et au sein de la communauté internationale. En tant que responsable religieux, je salue également votre décision d’accorder une amnistie générale à plusieurs prisonniers, en signe de réconciliation dans le pays. C’est également l’occasion de remercier la Maison Royale pour le soutien constant qu’elle apporte aux divers besoins quotidiens des Eglises, par l’intermédiaire des services du prince Ghazi.

Que le Seigneur nous bénisse tous, ainsi que nos efforts pour bâtir une société meilleure, et le Seigneur qui a décidé d’habiter à Bethléem, continue d’habiter dans nos communautés, dans nos maisons et dans nos cœurs.

Joyeux Noël !

Amman, le 18 décembre 2018"

+ Pierbattista Pizzaballa,
Administrateur Apostolique du Patriarcat latin de Jérusalem

Photos : Noursat and Abouna

Réagir à cet articleRéagir à cet article

Votre réaction

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.



Actualités

Agenda
mai 2019 :

Rien pour ce mois

avril 2019 | juin 2019

newsletter