Ordre Equestre du Saint-Sépulcre de Jérusalem-Lieutenance de Belgique
http://ordredusaintsepulcre.be/Abbaye-d-Abu-Gosh
      Abbaye d’Abu Gosh

Abbaye d’Abu Gosh


L’abbaye Sainte-Marie de la Résurrection, comme se nomme officiellement cette abbaye, tout le monde ici l’appelle plus familièrement « Abu Gosh » du nom de ce village arabe, situé en territoire israélien à quelques kilomètres à l’ouest de Jérusalem, et qui est, selon une tradition, l’Emmaüs de la bible.

Sœur Rebecca, notre guide tout au long du pèlerinage, habituellement discrète et diplomate, n’est catégoriquement pas de cet avis… C’est que sa communauté des Béatitudes est installée encore un peu plus à l’ouest, dans le village de Nikopolis, le « vrai » Emmaus ! En ce début de voyage, nous voilà déjà plongé dans la complexité de la Terre Sainte… 

Domaine national français, cette ancienne commanderie croisée est tenue par la communauté bénédictine venue du Bec-Hellouin. On est frappé par la sérénité qui règne dans ces murs, et dans ce beau jardin ou se trouve le mémorial du cardinal Jean-Marie Lustiger. L’abbaye attire la foule venue de tous les horizons. C’est la vocation du lieu : « Être présents au lieu de la déchirure entre Église et Synagogue, lieu germinal de toutes les divisions et discordes entre chrétiens ». Ce calme apparent ne laisse pas supposer que des milliers de juifs passent ici annuellement. Notamment les jeunes qui, au cours de leur service militaire, peuvent suivre un parcours de découverte du monde chrétien. C’est bien souvent un choc pour ces très jeunes gens (le service militaire a lieu immédiatement après les études secondaires) qui arrivent ici en treillis, et dont l’horizon est principalement façonné par le conflit politique.

Découvrir que la foi des chrétiens arabes trouve ses racines dans le peuple juif, que les moines prient comme eux les psaumes, ouvre pour certains une perspective très différente. Une goutte d’eau dans un océan de tension ? Peut-être. La Terre Sainte n’a finalement pas trop de deux Emmaüs, et de tous ces points de rencontre qui contribueront à faire tomber le mur de séparation, toujours trop haut.

Philippe Levêque

Réagir à cet articleRéagir à cet article

Votre réaction

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?

Pour afficher votre trombine avec votre message, enregistrez-la d’abord sur gravatar.com (gratuit et indolore) et n’oubliez pas d’indiquer votre adresse e-mail ici.

Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.



Actualités

Agenda
décembre 2017 :

Rien pour ce mois

novembre 2017 | janvier 2018

newsletter